top of page

En chantier:

Les obstinées (Séquences

Vocalités baroques et contemporaines

de Hildegarde von Bingen à Kaija Saariaho

                                                                                                                                                                                                                                         

                                                                                                                                                                                                                                                                                         © Ingrid Keusemann

Les obstinées - Séquences explore la rencontre entre deux chanteuses musiciennes et une chorégraphe, de la vocalité du Moyen-Âge à l’époque contemporaine.    

 

Sur scène, deux femmes, un instrumentarium de poche … deux voix, deux présences, mises en mouvement et en lumière … deux entités chanteuses/musiciennes/ danseuses, qui modifient l’espace et créent ainsi une polyphonie acoustique et visuelle.   

 

La chorégraphie découle du labeur des deux interprètes, de ce corps à corps avec la partition, de l’expérience d’un seul et même geste unissant mouvement et souffle …   

 

Quel mouvement anime un être chantant ? 

Quel chant émane d’un être qui danse ?   

 

Le mouvement explore des qualités différentes et contrastées, de l’ancrage solide dans le sol à une délicatesse « féminine » … de la marche à la course.   La voix emprunte aussi des trajectoires diverses, des mélismes sacrés du grégorien, du chant baroque - et sa prédilection pour l’ostinato, à la vocalité contemporaine dans sa pluralité d’émissions - entre bel canto, chuchoté et déclamation, confidence et vocifération.   Entre immobilités et silences, les jeux de voix et de corps ouvrent un imaginaire riche traversant des historicités multiples.

 

En filigrane, l’irruption de la basse électrique, du clavier, du luth, d’objets sonores  …   

 

Ce spectacle offre des œuvres des compositrices : Hildegarde Von Bingen, Francesca Caccini et Barbara  Strozzi, Kaija Saariaho et de compositeurs : Claudio Monteverdi, George Aperghis, Pascal Dusapin, sur des textes de poétesses comme Gertrud Stein et Louise Labé, ponctués de quatrains d’Emily Dickinson. 

Spectacle à géométrie variable (duo: deux chanteuses ou trio: deux chanteuses + un luthiste) Adaptable en dehors des salles de spectacle (médiathèques, musées, galerie, salon, plein air…)

DISTRIBUTION
 

Chant, Voix : Irène Bourdat et Nathalie Duong 

 

Mise en espace et chorégraphie  : Ingrid Keusemann

 

Création lumières: NN

 

Instruments:

                                                                                                                                                                    © Ingrid Keusemann

  • Basse électrique : Nathalie Duong 

  • Basse continue :  luthiste NN (pour la version en trio)

  • Clavier, toy piano : Irène Bourdat

  • Percussions, objets sonores et résonateurs divers, bande magnétique, cloches, maracas, tambourin


fullsizeoutput_1fb1 copie.jpeg
fullsizeoutput_1f9d.jpeg
bottom of page